EMPLOYEURS CONCERNÉS :

Entreprises privées, associations, mutuelles, coopératives et établissements ou organismes à caractère industriel et commercial (EPIC).

 


LE PUBLIC CONCERNÉ :

  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Pour les plus de 26 ans : Demandeurs d'emploi inscrits au Pôle Emploi
  • Bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’allocation aux adultes handicapés ainsi que les personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI)

 


NATURE DU CONTRAT :

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui associe des périodes de formation et des périodes de travail en entreprise. Il peut prendre la forme d’un CDD dont la durée est de 6 et 12 mois (il peut être prolongé jusqu’à 24 mois sous certaines conditions) ou d’un CDI (dont l’action de professionnalisation de 6 mois minimum, se situe en début de contrat).

 


OBLIGATION DES PARTIES :

L’employeur s’engage à assurer au bénéficiaire de ce contrat, une formation lui permettant d’acquérir une qualification professionnelle et lui fournir un emploi en relation avec cet objectif (ou de l’action de professionnalisation dans le cadre d’un CDI).
Le titulaire du contrat s’engage à travailler pour le compte de cet employeur et à suivre la formation prévue au contrat.

 


LA RÉMUNÉRATION :

Le salaire est calculé en pourcentage du SMIC et varie en fonction de l’âge de l’apprenti et de son niveau de formation.

 

Âge  Inférieur Bac Pro ou équiv. Bac pro.
 16 à 21 ans Minimum 55%  Minimum 65%
 21 à 26 ans  Minimum 70%  Minimum 80%
 26 ans et plus S M I C

 


QUELLES AIDES FINANCIÈRES POUR LES ENTREPRISES ?

Les employeurs de salariés en contrat de professionnalisation peuvent bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’aides financières :

  • Allégements de cotisations patronales sur les bas et moyens salaires
  • Exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ)
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé

 

La formation et les actions d’évaluation et d’accompagnement sont financées par les OPCA sur la base de forfaits horaires définis par accords de branche.

Des forfaits spécifiques peuvent être fixés pour les publics définis comme prioritaires. Peuvent être prises en charge les dépenses liées au tutorat (interne ou externe).

 


DES AVANTAGES POUR LES ENTREPRISES :

  • Recruter un salarié motivé en bénéficiant de conditions avantageuses.
  • Établir une convention de formation adaptée aux besoins de l’entreprise (évaluation pré-formative, personnalisation du parcours de formation et choix de l’organisme) et du salarié.
  • Assurer une transmission des savoir-faire et un accompagnement grâce aux tuteurs.

 


Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur cette mesure et les modalités de sa mise en place ou, si vous êtes à la recherche de candidats, contactez la MLIJ Bassin de Thau.

 

Trouvez une antenne

Sélectionnez votre lieu de résidence